Quelques curiosités géologiques du Sud-Ouest

Des volcans de sable observés dans le Dévonien supérieur de la vallée d’Ossau ?

Curios1Deux pyrénéistes, Jean-Pierre Dugène et Dominique Rossier, membre de l’AGSO, nous ont communiqué récemment leurs articles sur une étrange découverte dans le Dévonien supérieur de la vallée d’Ossau : des figures circulaires à structure radiaire atribuées à des volcans de sable. Mais si cette interprétation est la plus vraisemblable, le débat peut rester encore ouvert selon plusieurs sédimentologistes interrogés ; l’hypothèse de bioturbations a aussi été avancée. En tout cas, une découverte qui pose des questions passionnantes sur cette période du Paléozoïque supérieur trop peu étudiée et trop méconnue dans les Pyrénées. Pour la petite histoire, les volcans de sable ont aussi été appelés « Pet de nonne ». Etranges témoins du Dévonien en Ossau Volcans de sable

Des traces de la dernière glaciation dans le bassin de la Boutonne

Un amateur passionné d’archéologie et de surcroît pratiquant le repérage aérien m’a récemment interrogé sur d’étranges figures circulaires observées sur des photographies aériennes prises à la fin de l’été 2009 dans le secteur de Brioux-sur-Boutonne. Après avoir interrogé plusieurs géologues spécialistes de l’altération et du Quaternaire, il s’agirait d’anciens « Pingo », lentilles d’eau gelées dans le sol. Le contexte de cette région durant la dernière glaciation s’y prête en effet. Ce sont des observations intéressantes montrant, si il y a besoin, que le dernier épisode glaciaire conserve encore de nombreuses traces. Cela explique aussi l’origine de l’aquifère superficiel de milieu fissuré que nous observons actuellement dans les calcaires et marnes du Jurassique supérieur de la Boutonne. [texte Francis BICHOT]

Les traces de météorites dans le grand Sud-Ouest

Curios5Dans le Sud-Ouest 2 grands épisodes cataclysmiques dus à des météorites se marquent dans des affleurements géologiques.

Le premier, vers 200 Ma (Lias), correspond à la chute d’une météorite aux confins de la Charente et de la Haute-Vienne. Les sites de l’impactite de Rochechouart sont mondialement connus, uniques en France et font l’objet de nombreuses études. L’âge de l’impact est encore discuté. Quelques extraits du livret guide de l’excursion AGBP/AGSO de mai 2010 sur le seuil du Poitou.

Pour visiter les sites il faut entrer en contact avec l’Association Pierre de Lune : www.espacemeteorite.com

La côte basque, en deux endroits, Hendaye et Biarritz, conserve trace du fameux « niveau à irridium » témoin de l’impact de la météorite qui, aux confins du Crétacé et du Tertiaire (vers 60 Ma), aurait amené la disparition des dinosaures. Des affleurements mythiques.

Un des derniers dinosaures du Sud-Ouest

Larcan -  voir en grand cette imageLa découverte de deux fragments d’hadrosaure (maxillaire et carré) dans des sédiments marins de la fin du Crétacé (Maastrichtien terminal) est relatée dans un article récent de Michel BILOTTE, Yves LAURENT, Dominique TÉODORI (Télécharger l’article). Si ce type de taphocoenose n’est pas exceptionnel pour des organismes continentaux, sa situation à environ 1 m sous la zone à iridium de la limite K/T méritait d’être soulignée. Cette présentation permet en outre de faire le point sur des données bio et chrono-stratigraphiques récemment formulées dans cette région